Visavie est une compagnie de Spectrum Health Care

Vendre sa maison | Conseils pour les aînés

Vendre sa maison
Catégorie : Conseils   Immobilier  


Vendre sa maison est toujours une importante étape de vie. Peu importe l’âge, peu importe le contexte, une telle décision vient avec son lot de changements et d’éléments à considérer. Bien que la vente de sa maison soit le plus souvent faite dans le but de laisser place à de nouveaux projets de vie stimulants, il est normal de ressentir une certaine crainte, ou même de l’insécurité, face à une transition aussi majeure. Ainsi, il est tout à fait naturel qu’une personne âgée ressente le besoin d’être bien entouré lorsque vient le temps de vendre sa maison dans le but d’emménager en résidence pour aînés par exemple.

Pour vous aider à y voir plus clair, M. Louis Sirois, chef de la direction de Visavie et Mme Sophie Gérin-Lajoie, Courtier immobilier – REMAX, abordent ensemble le sujet de l’immobilier afin de faire ressortir divers conseils ainsi que les éléments à prendre en compte pour bien vendre sa maison à l’âge de la retraite.

Vendre sa maison pour une personne âgée

Pour un aîné souhaitant déménager en résidence, la vente de sa maison peut certainement être source d’anxiété ou de stress. Pour tout le monde, que l’on soit plus jeune ou plus âgé, le processus de vente d’une maison implique une série de démarches pouvant paraître complexes et difficiles à gérer. C’est pourquoi il est important de bien se faire aider lorsqu’on souhaite vendre sa maison. Tout particulièrement pour les aînés pour qui toutes ces étapes pourraient prendre davantage d’ampleur. Le soutien et l’aide de la famille et des proches prennent ainsi une importance majeure.
En plus de l’aide de l’entourage immédiat, il est judicieux de penser à faire appel à un courtier immobilier. Il s’agit en effet d’une bonne solution à considérer pour une personne âgée qui souhaite vendre sa maison sans avoir à se soucier des démarches administratives complexes. Avoir recours aux services d’un courtier immobilier pour la vente de sa maison, c’est aussi une garantie que toutes les précautions seront prises pour que la vente se déroule le mieux possible. Et ce, dans le plus grand respect des réglementations en vigueur dans ce domaine.

Les étapes de vente

Dans la vidéo qui suit, plusieurs sujets entourant le processus de la vente de son domicile sont discutés. Voici quelques exemples de questions abordées concernant les étapes de vente d’une maison pour une personne âgée

  • Un aîné devrait-il vendre sa maison avant ou après le déménagement en résidence ? 
  • Devrait-on vendre sa maison soi-même ou plutôt faire appel à un courtier immobilier ? 
  • Combien peut coûter le fait de recourir aux services d’un courtier immobilier ? 
  • Faut-il vider sa maison avant de la mettre en vente ? 

Nous croyons que les questions répondues dans cette vidéo vous aideront à mieux comprendre les différentes étapes de la vente d’une maison, précédant un déménagement en résidence pour aînés.

Vendre sa maison pour un aîné | Transcription de l’entrevue entre Visavie et Sophie Gérin-Lajoie, courtière en immobilier

« Bonjour à tous, bienvenue à une nouvelle capsule à Visavie. Alors ce matin, on va adresser un point qui nous est demandé souvent. Je suis dans ma maison, je pense aller en résidence et je pense vendre la maison.

Alors, je fais quoi ? Donc, on a demandé à Sophie Gerin-Lajoie de se joindre à nous ce matin. Sophie, qui est dans le milieu de l’immobilier depuis maintenant bien des années. Avec son mari Marc, ils font l’équipe Marc et Sophie à Laval Re-Max.

Et je lui ai demandé de venir ce matin en lui posant une multitude de questions. Bienvenue Sophie !
– Merci beaucoup.

Alors, la première question qu’on va se poser, c’est un aîné qui pense aller en résidence. Est ce que je vends ma maison avant d’aller en résidence ? Ou je m’en vais à résidence, puis je vends ma maison après ? C’est une question qui nous est posée souvent, qu’est ce que tu ferais ?
– Excellente question. En effet, nous même on se fait poser cette question là souvent. Et puis, il y a deux scénarios, comme tu viens d’expliquer. Le scénario que nous, on va recommander, c’est d’entamer la démarche avec Visavie.

Donc d’entamer une démarche de recherche avec votre représentante ou représentant pour avoir une idée de c’est quoi le marché des résidences ? Quels sont les coûts ? Comment ça fonctionne ? Les délais ? D’avoir un premier bon aperçu du projet.

Ensuite, idéalement, si vous êtes capable de vous arrêter sur une résidence pour personne âgée, sur un complexe, donc une étape encore plus importante, votre « mindset », votre état d’esprit va être déjà ailleurs. Et donc, quand vous allez revenir chez vous, nécessairement ça va être plus facile de passer à l’étape de mettre la maison en vente. Pour nous autres, lorsqu’on met la propriété en vente, il va y avoir une promesse d’achat qui va arriver. Il va avoir un engagement d’une date d’occupation.

Pour nous, c’est important que nos clients, donc que le vendeur ait déjà son plan B. Il s’en va où, à quel endroit? Parce que quand il va arriver la promesse d’achat, le délai, on ne pourra pas le changer. Alors si on a mis un délai de 60 jours ou 90 jours, une promesse d’achat acceptée, on va devoir déménager. Alors, je pense que de pouvoir entamer la démarche avec avec vous, au départ, va bien encadrer le projet de résidence.

En parallèle, on débute. On peut commencer notre grand ménage. On peut commencer à libérer nos choses, préparer le processus, rencontrer des courtiers, commencer à avoir une idée des prix. Donc, on peut quand même commencer en parallèle de préparer la maison pour la mise en vente. Mais je pense que l’idée de dire je trouve ma résidence et je vends après. Je pense que ça serait vraiment l’idéal. Vous allez être moins stressés. C’est quand même un grand projet, donc vous allez être moins stressés de savoir où vous en aller.

Louis Sirois
Parce que aussi, d’avoir une maison, parce que normalement, on va prendre nos meubles et les amener dans une résidence… Avoir une maison vide, je pense pas que c’est la meilleure chose pour maximiser le prix de la transaction. Est ce que c’est un point?

Sophie Gérin-Lajoie
Nous, on est très confortables. Nous, on est très confortables. On préfère une maison qui est bien dégagée. Parce que souvent, avec les années, on accumule, on accumule, on accumule. Donc moi, je pense que l’idée pour aider les gens, ces gens là qui font ce grand changement. J’ai même un petit truc peut être à vous partager.

Mais déjà, dans votre maison, vous avez souvent une pièce que vous servez plus. Libérez-là, divisez là en trois sections : une section à donner, une section à jeter, une section à garder pour la résidence. Et là, commencez, pièce par pièce, à placer vos choses. Un moment donné vous avez un enfant qui vient à la maison, vous êtes capable de dire ça, poubelle ! Ça, à donner ! Et continuez dans votre processus. Parce que nous, vendre une maison vide, il n’y en a pas de problème. On est confortable, parce que je vous dirais que c’est l’inverse qui est plus difficile. Quand il y a trop, quand les choses sont démodées, quand le décor est disparate. Et c’est des choses qu’on voit avec les années, on vient accumuler beaucoup de choses dans notre maison qu’on ne voit plus. 

Louis Sirois (Visavie)
Donc l’autre question qu’on n’a. Que des aînés, les enfants se posent souvent, c’est : est ce que je prends une chance de vendre la maison par moi même ? Ou est ce que je fais affaire avec un courtier comme toi, Sophie ? Je comprends que tu vas prêcher peut-être un peu pour ta paroisse. Mais, explique moi pourquoi ?

Sophie Gérin-Lajoie (courtière en immobilier)
En fait, la question, elle est très bonne. Des fois dans des marchés qui sont très actifs, on serait peut être tenté de dire que je suis capable de vendre ma maison moi même. Mais je te dirais Louis là que c’est rendu c’est pas mal compliqué de vendre une maison. Les tests de pyrite, les tests de radon, etc. Les intervenants sont nombreux l’arpenteur, le banquier, l’évaluateur, l’inspecteur. Vous allez tout avoir à gérer tout ça. Après ça, la documentation. Par une erreur dans une clause, ça peut être très coûteux de rédiger une clause qui a été, qui manque, un élément important dans la clause. Donc, c’est devenu très complexe. Alors, je crois que ce que vous voulez, avec un courtier, c’est d’être encadré du début à la fin.

Mais c’est un petit peu, je dirais comme n’importe quoi : ma comptabilité, je ne suis pas à jour avec toutes les règlements gouvernemental, donc je prends un comptable. La coupe de cheveux, je prends une coiffeuse. La vente de ma maison, je prends un courtier, alors je fais affaire avec un professionnel. C’est ça son rôle. Et puis les visites, le stress d’avoir des inconnus dans notre maison, qui circulent, qui ouvrent nos armoires, nos garde-robes, c’est une question de sécurité de ce côté-là.

Je pense que le rôle du courtier a sa place dans toute transaction parce que c’est plus complexe. Il y a toute une question, c’est d’être protégé par la loi du courtage. Alors une transaction qui est faite avec un courtier en une protection de la loi et du courtage, chose qu’on n’a pas quand on vend de gré à gré.

Louis Sirois
Puis, c’est ce que tu sembles dire qui va être notre entrée dans la portion monétaire de la chose. Donne nous une idée de prix et guide nous un peu. Parce une erreur ça peut coûter cher.

Sophie Gérin-Lajoie
Exactement. Je pense que, premièrement, il faut comprendre que vous n’avez rien à débourser avant que la transaction soit rendue dans les mains du notaire. Donc, c’est l’argent, la rétribution. La commission, elle, est prise à même le chèque de la vente. Vous n’avez pas de sous à débourser. Ça va être pris chez le notaire. C’est là que l’argent va être pris.

Le montant, ça varie selon la valeur de la propriété parce qu’habituellement, c’est un pourcentage qui est fixé d’emblée dans le contrat de courtage et qui est pris sur le prix de vente de la propriété. Et c’est plus taxes, il ne faut pas oublier. C’est important, c’est un service, donc c’est plus taxes et ce montant est donc un prix variable. Quand vous allez rencontrer un courtier, dans son plan de match, dans son offre de service, il va vous présenter quel est le pourcentage ? Puisque ça varie d’un courtier à un autre. Qu’est ce qui vous offre pour en effet s’assurer que si vous voulez comparer d’un courtier à l’autre, c’est s’assurer d’avoir à même cette rétribution là. Ça représente quoi? Quelles sont la mise en valeur, la publicité qui va être faite ? Tout. C’est avec ses sous là que le courtier va pouvoir travailler. Il ne faut pas oublier qu’il va avoir d’autres coûts. Et ça, encore une fois. Demandez à votre courtier de bien préparer ses plans, éviter d’avoir des surprises chez le notaire.

Donc, est ce qu’il y ait des quittances à radier ? Les frais de notaire ? Certificat de localisation ? Ça, c’est à vos frais. Et puis, des fois, on peut avoir une propriété qui va demander une assurance titres. Donc, bien entendu, le courtier va pouvoir vraiment vous dire c’est quoi le coût de la transaction? Ça va varier vraiment selon la valeur de la propriété.

Louis Sirois
OK, bien compris. Tantôt, on parlait de donner le meilleur look. Tout le monde parle de home staging, donc de mettre la maison sur son plus beau coup d’œil. Alors, donne une idée comment on procède pour faire ça ? Parce que c’est pas tout le monde qui a ce talent de dire, on va peinturer un peu, on va enlever telle moquette ou tel tapis, dis nous qu’est ce que tu ferais ?

Sophie Gérin-Lajoie
Je pense que je vais te surprendre avec ma réponse. Parce que pour nous, le home staging, c’est une étape oui, qui peut être faite. Mais pour nous, la préparation d’une mise en vente, c’est vraiment plus l’état de la propriété. Beaucoup de gens ne prennent pas le temps, plutôt de regarder dans quel état est ma propriété. Alors nous, la première question qu’on pose à nos clients, c’est pas est-ce que ça te tenterait de peinturer tels murs ou dégager telle pièce. C’est plutôt quand la dernière fois que la maison était inspectée ? Quand est-ce que quelqu’un est rentré dans l’entre-toit ? Quel genre d’isolation ? Parce que ça fait 25 ans que la maison n’a pas été vendue. Est ce qu’on va se retrouver avec la vermiculite? Il y a des propriétés qui sont des années 70. On peut se retrouver avec … l’amiante. Désolé de mon blanc de mémoire… Mais donc nous, ce qu’on fait quand on parle de préparation de la mise en vente. La première chose qu’on va recommander, c’est si la maison n’a pas été vendue ou inspectée récemment.

C’est par une inspection prévente. Alors avec ça, on a des indices, on va avoir l’état général et on aura pas de surprise quand l’inspecteur de l’acheteur va venir inspecter. Alors s’il y a des choses à réparer. Moi, j’aime mieux mettre des sous sur une fissure à réparer ou une infiltration d’eau dans l’entre toit que personne n’était au courant que de peinturer un mur blanc au lieu de rose.

Louis Sirois
Je suis entièrement d’accord avec le principe d’avoir sa propre évaluation avant parce que effectivement, tous les acheteurs ou la majorité des acheteurs vont arriver avec une inspection. Et puis là, ils vont négocier le prix à la baisse de façon importante…

Sophie Gérin Lajoie
Ou courir et partir ! Et là tu perds un acheteur.
En effet, sur place, on donne des conseils. Et on a des ressources, les courtiers on a des ressources. Alors faut pas, faut pas s’inquiéter. Et on a des gens, des hommes à tout faire. On a des électriciens, on a des plombiers. C’est il y a des choses à faire réparer avant la mise en vente, on va pouvoir guider.

Louis Sirois
Excellent. Et combien de temps est ce qu’on pense que ça peut prendre de vendre notre maison Sophie ? Ça doit être aussi aléatoire je présume, mais donne nous une idée.

Sophie Gérin-Lajoie
En ce moment, le marché est actif. Dans un marché, comme je dirais, qui est présentement un marché un peu vendeur et équilibré dans certains secteurs. En dedans de 30 jours, je dirais. Avec une bonne mise en marché, un bon prix de départ, on devrait vendre la propriété. Mais encore une fois, ça dépend de l’état de la maison. Je te donne un exemple : si une maison a été toute convertie pour mobilité réduite, donc salle de bain convertie, les passages, les entrées… C’est certain qu’il va peut être avoir un délai un peu plus lent parce que soit qu’on va vouloir trouver un acheteur qui va être prêt à accepter l’état général actuel ou va avoir à faire des travaux. Mais sinon, c’est vraiment une question de prix de départ, d’état général, de secteur.

Votre courtier a des outils. Centris nous offre, pour chaque secteur, le délai moyen. Alors ça, c’est une autre façon de connaître un petit peu le délai. Mais en ce moment, les maisons se vendent relativement bien.

Louis Sirois
Vous allez avoir vu les comparables et puis vous allez savoir normalement votre maison.

Il y a une question qui survient. On comprend que le marché est un peu un peu spécial, avec ce qui se passe dans la presse et dans les médias. Les gens qui vendent leur maison sans garantie légale. Tu en penses quoi ?

Sophie Gérin-Lajoie
– Très bonne question. Les gens qui vendent leur propriété pour aller en résidence ont ce privilège de vendre sans garantie légale, aux risques et périls de l’acheteur.

Les banques qui vendent sans garantie, sans garantie légale, les successions vendues sans garantie légale. Il y a aussi le groupe des gens qui quittent leur résidence principale pour aller en résidence. C’est un privilège. Ils peuvent en effet vendre sans garantie légale, sans soucis.

C’est reconnu, c’est accepté sur le marché. Et l’idée derrière ça, c’est qu’on ne veut pas du tout qu’un acheteur, deux ans plus tard, vienne cogner à votre résidence pour vous dire le toit coule, j’ai ouvert le mur, il y a une fissure… Non ! On vend. C’est réglé. C’est votre fonds de pension, c’est vos sous. Après ça, on a la tête tranquille. Donc aucun problème.

Louis Sirois
J’ai une maison qui a trois chambres à coucher et je déménage dans plus petit, dans une résidence, normalement, je fais quoi avec mes meubles ? Je comprends ton idée de tantôt. Dans une pièce, je place mes choses. Mais est-ce qu’il y a des gens qui peuvent nous aider à se départir de nos choses ? 

Sophie Gérin-Lajoie
En effet, c’est l’étape la plus difficile. Moi, je le vis avec mes clients. C’est l’étape la plus difficile parce que si on laisse des souvenirs, on laisse des passages de notre vie et c’est vraiment difficile.

De laisser le grand buffet qui date d’une deuxième génération. Nos enfants ne veulent pas le buffet, alors il y a en effet un choix. Donc on vient faire le choix de ce qu’on amène en résidence. Et après ça, il y a des organismes qui peuvent venir ramasser les items. Il y a définitivement des différents sites pour faire de la vente à rabais. Il faut comprendre que ça va être à rabais, Mais sinon, il faut aussi se départir. Donc il y a des compagnies, exemple sans les nommer, mais des compagnies qui font du ramassage d’items.

C’est en fait trier. Et il y a aussi des compagnies qui offrent les services clé en main. Il y a des compagnies, une fois que la personne est en résidence, elle le sait, et tout ce qui est dans la maison est vidé et nettoyé. Et après ça, on met en vente.

Louis Sirois
La dernière question. Qui est pas si difficile, mais… Je prends qui pour déménager ? C’est toujours compliqué. Je n’ai pas de déménageur. Avez vous ces contacts là ? Avez vous des gens que vous suggérez ?

Sophie Gérin-Lajoie
En fait, c’est vraiment une dépense qu’il faut planifier. Parce que des fois, on aura peut être tendance à dire j’ai plein d’enfants, des amis, des voisins et tout le monde veut nous aider. Mais, rendu à cette étape là, je crois que c’est important d’aller chercher un professionnel. Encore une fois la notion de professionnel. Parce que la résidence va avoir des restrictions, c’est certain. Des journées de déménagement, des passages, la protection au niveau des entrées des ascenseurs ou une porte spéciale pour les déménageurs.

Alors je crois que c’est vraiment important de faire affaire avec un professionnel. Et oui, votre courtier devrait avoir des ressources de gens qui sont spécialisés, qui sont capables, qui ont déjà fait du déménagement en résidence. Et puis vous, quand vous allez avoir choisi votre résidence, ils vont vous donner le guide de déménagement.

Alors, il va avoir des instructions. C’est le lundi, le mardi, de telle heure à telle heure. Et il y a des amendes si jamais on respecte pas. Alors vous voulez aller chercher un déménageur qui vous offre des garanties, des garanties de protection pour s’assurer. Et puis le bouche à oreille, la référence, c’est important. Donc, oui, votre courtier devrait être en mesure de vous référer quelqu’un.

Louis Sirois (Visavie)
Sophie, merci ! 1000 fois. J’ai apprécié le temps ensemble. Je pense que pour tout le monde qui vont écouter ce petit vidéo clip, vous allez avoir beaucoup d’informations. Vous allez avoir les informations de Marc et Sophie sur la portion qui va vous donner accès à cette vidéo là. Alors, en espérant que vous allez apprécier. Bonne journée à vous tous ! De Visavie, Louis Sirois. »