Placement en urgence en résidence pour personnes âgées

Le temps des Fêtes quand on est un(e) proche aidant(e)

Temps-des-fêtes-proche-aidant


Article rédigé par la Clinique psychosociale de Montréal

Le stress des Fêtes quand on est proche aidant(e)

L’odeur de pin et de cannelle, les flocons qui tombent lentement, le son des clochettes et la chaleur du foyer sont tous annonciateurs du temps des Fêtes. En effet, la magie de Noël est à nos portes. Malheureusement, elle ne rime cependant pas avec joie et détente pour tout le monde. Lorsque l’on est proche aidant(e), la période des Fêtes peut s’avérer stressante et augmenter la charge mentale qui est déjà bien présente dans notre quotidien.

Voici donc 4 trucs qui vous permettront d’alléger ce stress supplémentaire à l’approche des Fêtes.

1. Revenez à l’essentiel

Qu’est-ce qui est vraiment important pour vous et votre proche aîné durant cette période ? Est-ce qu’il est nécessaire d’offrir plusieurs cadeaux, que ceux-ci soient emballés dans les plus beaux papiers, que votre proche mange la nourriture la plus savoureuse, que la musique soit entraînante ? L’essentiel, direz-vous sans doute, est de vivre des moments de bonheur avec votre proche, de voir la famille réunie et de vous détendre ? Et c’est parfait ainsi ! Dans tous les cas, nous vous suggérons de choisir au maximum 2 éléments qui répondront à cet essentiel que vous aurez identifié. Ça peut être votre fameuse tarte aux pommes et votre musique de Noël préférée par exemple. Vous n’êtes pas obligés d’en faire trop ; l’essentiel est souvent bien simple !

2. Demander de l’aide pour vous assister

Afin de vous aider à rester bien présent en tant que proche aidant, n’hésitez pas à demander de l’aide à votre entourage. Après tout, vous le méritez, tout particulièrement en cette période des Fêtes.

Cela peut prendre plusieurs formes : suggérer un repas-partage (potluck), mandater quelqu’un pour aller chercher du bois pour le traditionnel feu de foyer, une autre personne pour aller chercher la cousine qui n’a pas de voiture, et une autre pour amener les chaises supplémentaires. Vous pourriez peut-être même vous laissez inviter ? Comme vous avez déjà à prendre soin de votre proche, cela pourrait vous être bénéfique de ne pas vous ajouter la charge d’être l’hôte désigné pour les Fêtes. Dans tous les cas, un peu d’aide de la part de votre entourage vous permettra sans doute de réduire ce stress associé à ce temps de festivités.

3. Prévoyez des moments de repos

En tant que proche aidant(e), vous avez vous aussi droit de profiter de la période des Fêtes. En ce sens, pourquoi ne pas vous permettre un peu de repos obligatoire ? Sollicitez par exemple un membre de la famille pour venir vous remplacer durant quelques heures. Vous pourriez alors tirer profit de ce précieux temps pour faire ce qu’il vous plait : aller prendre un café, lire quelques pages d’un bon roman, ou encore aller marcher sur le bord d’un magnifique lac gelé. Il est possible de planifier ces moments à l’avance avec les membres de votre entourage afin de vous assurer de leur disponibilité, mais surtout, pour vous garantir des moments pour vous seul(e).

4. Se donner le droit de dire non en tant que proche aidant(e)

Et oui ! Il vaut parfois la peine de savoir dire non. Même si le repas de Noël a été prévu en fonction de votre présence, même si vous aimeriez faire plaisir à votre entourage, même si vous avez déjà prévu l’habit ou la robe que vous alliez porter, il n’est jamais trop tard pour penser à vous et annuler des sorties. Il est important de sonder votre niveau d’énergie, qu’elle soit physique ou mentale, et de respecter vos limites. N’oubliez pas que vous aurez besoin d’énergie aussi après la période des Fêtes, autant pour vous que pour votre proche aîné. Se donner le droit de dire non en tant que proche aidant(e), c’est un autre bon moyen de s’éviter ce surplus de stress associé au temps des Fêtes.

En résumé, rappelez-vous qu’en tant que proche aidant ou proche aidante, vous êtes d’une aide précieuse pour la personne dont vous prenez soin et que vous donnez beaucoup de vous. En ce sens, vous avez vous aussi le droit de profiter de cette belle période de l’année. Laissez le stress des Fêtes derrière vous et faites une petite place à la magie de Noël !

Vous croyez vivre un épisode d’épuisement ? N’hésitez pas à demander l’aide d’un psychologue à Montréal pour un soutien personnalisé vous menant vers les bonnes solutions pour vous !





Articles sur le même sujet

Déménager en résidence pour aînés l'hiver

Déménager en résidence pour aînés même en hiver


Déménager en résidence pour aînés même en hiver : 5 avantages Vous, ou un proche âgé de votre entourage, considérez la vie en résidence ? Peu importe la saison, sachez qu’il n’existe aucun mauvais moment pour planifier une telle transition. En effet, même en hiver, un déménagement en résidence pour aînés reste tout à fait…

Lire la suite Flèche
Activités pour les aînés en hiver

5 activités pour les aînés en hiver


5 bonnes manières pour les aînés de rester actifs cet hiver Avec l’arrivée du froid et de la neige, il est vrai que certaines activités extérieures peuvent devenir plus difficiles à réaliser. Cependant, il existe de belles alternatives. Même en hiver, il reste toujours aussi important de continuer de bouger de manière régulière. Surtout en…

Lire la suite Flèche