Placement en urgence en résidence pour personnes âgées

Le service du maintien à domicile pour personnes âgées au Québec

Service du maintien à domicile pour personnes âgées au Québec
Catégorie : Soins à domicile  


Découvrez l’entrevue accordée par Louis Sirois, chef de direction de Visavie, pour l’Adresse, le webzine du Regroupement Québécois des Résidences pour Aînés. Louis Sirois nous parle ici du service du maintien à domicile pour personnes âgées au Québec. Mais aussi comment mieux comprendre ce que représente ce service pour les aînés, ses avantages et son évolution au Québec. 

Le service du maintien à domicile pour personnes âgées au Québec
Cliquez sur l’image pour accéder au magazine ou suivez ce lien.

Transcription:

Le service du maintien à domicile pour personnes âgées au Québec

Le maintien à domicile des personnes âgées est un enjeu crucial pour les services de soins de santé, conséquence d’une population qui n’a toujours pas saisi l’essence même de ce choix de vie pour limiter les besoins et améliorer la qualité de vie de nos aînés au québec. Louis Sirois, chef de direction de Visavie, nous en dit plus.

L’enjeu du maintien à domicile

Afin de mieux cerner ce qu’est le maintien à domicile et comprendre les freins à l’accession à ce service qui permettrait à nos aînés de continuer à profiter du bien-être et du confort de leur résidence privée, nous avons rencontré monsieur Louis Sirois Chef de direction de Visavie. L’organisation accompagne les aînés du Québec à travers plusieurs offres de services, dont celle du maintien à domicile. Par ailleurs, cette rencontre nous permettra de nous pencher sur l’aspect relationnel et humain qui naît entre l’aidant professionnel et l’aîné dans le cadre du maintien à domicile.

Comprendre ce qu’est véritablement le service du maintien à domicile pour personnes âgées

On parle de maintien à domicile lorsqu’un aîné ou un couple d’aînés n’arrive plus à solutionner et à répondre à tous ses besoins que ce soit des AVD¹ et AVQ² et ce, en raison de la dégradation de ses conditions cognitives et/ou motrices. La large offre de services offerts par des groupes tels que les CLSC³ ou des professionnels privés pour venir en aide à cet aîné ou ce couple d’aînés est-ce que l’on appelle le service du maintien à domicile des personnes âgées.

Le positionnement de Visavie dans cette offre de service aux personnes âgées

Établi en 1988, Visavie œuvre dans le milieu du conseil en hébergement depuis maintenant 33 ans. Le service du maintien à domicile a débuté chez Visavie en 2014. Les statistiques sont assez claires : 18% des aînés vont aller en résidence et 82% d’entre eux vont rester à la maison. Il y a cependant lieu de souligner que résidence pour personnes âgées et la maison, c’est la même chose. Mais quelquefois, les gens déménagent là où ils auront accès à des soins et à des services qu’ils n’auraient pas eu dans la demeure principale. L’objectif de Visavie est de combler à 100% les besoins des aînés. Lorsqu’ils nous contactent, Visavie veut être capable de les aider à trouver la bonne résidence ou les aider à demeurer dans leur maison principale en recevant des soins à domicile. Quelques fois, on aide également les aînés à faire les deux. Parfois, ils se déplacent en RPA et on continue à leur donner un support dans leur résidence.

Contactez une conseillère dès aujourd’hui

L’avantage du maintien à domicile

Si on pousse la question à l’ultime, le maintien à domicile permet d’éviter que l’aîné se déplace vers une RI ou un CHSLD où il pourrait perdre tous ses repères. En théorie, sa vie va se dégrader, car les changements de domicile font en sorte que ses déplacements ont un impact majeur sur l’aîné. L’être humain ayant une aversion pour le changement, il est préférable pour une personne âgée de rester dans sa demeure. Et le service de maintien à domicile n’est pas si dispendieux lorsqu’on associe cela avec le crédit d’impôt qui est offert par le gouvernement.

Des avantages, mais le Québec peine à basculer des centres au maintien à domicile

 Nos gouvernements essaient de faire la bonne chose. En place depuis des dizaines d’années, le principe est le suivant : au Québec, ce sont des services gratuits et la perception générale veut que lorsque quelqu’un a besoin d’aide médicale, le gouvernement s’en occupe. On a malheureusement omis de calculer que la demande financière sur la dette publique allait être énorme et qu’il sera difficile pour le gouvernement de continuer à offrir gratuitement autant de services qui seront requis par nos aînés. Il y a plusieurs années, il y avait sept à huit travailleurs pour subvenir aux besoins d’un aîné, aujourd’hui on en est à environ deux travailleurs. Le budget ne cesse d’augmenter et les demandes de fonds pour le soutien aux aînés vont continuer d’augmenter. Mais le gouvernement n’est pas seul au Québec.

Il faut que les gens puissent subventionner leurs propres soins jusqu’à un certain niveau sinon, c’est impossible ! La formule magique n’existe pas, mais nous pourrions essayer une solution « multi » qui demanderait à la famille de payer une partie des soins, tandis que le gouvernement pourrait payer l’autre partie et aider à l’évaluation.

La relation aidant professionnel et aînés, la partie magique du service

C’est la partie magique de l’équation. Le fait de bien comprendre les besoins de l’aîné qui vont être exprimés soit par l’aîné lui-même, soit par sa famille, va nous aider à trouver la meilleure personne répondant à tous ces besoins. L’aidant professionnel fera tout son possible afin que l’aîné, qui parfois est complètement seul dans sa bulle, reprenne goût à la vie. Et on l’a vu avec un grand nombre des personnes! Lorsqu’un aidant professionnel est avec l’aîné plusieurs fois par semaine, l’aîné reprend goût à la vie, il participe à de nombreuses activités et retrouve le sourire.

Des défis liés au niveau humain et relationnel existent

Les problèmes physiques sont les plus faciles à soutenir, car il s’agit de conditions visibles et nous savons comment les résoudre. Mais lorsque la situation bascule en trouble neurocognitif, c’est là qu’il y a un plus grand défi parce que la situation de l’aîné nécessite une autre expertise de la part de l’aidant professionnel.

Un témoignage sur la relation aidant professionnel et aîné qui a marqué l’esprit

Nous avions fait une visite à domicile chez une dame, ancienne directrice d’école qui avait perdu l’usage de la vue et venait de perdre son mari. Son besoin le plus important et sa plus grande déception étaient qu’elle n’était plus en mesure de lire. Nous avons trouvé une aidante qui aimait lire et dialoguer. La fille de cette dame a pu constater que sa mère n’était plus la même depuis qu’elle était en relation avec cette aidante. Sa mère est redevenue heureuse.

Finalement, un mot à l’endroit de tous ceux et celles qui hésitent à vivre en RPA pour bénéficier du service de maintien à domicile

Les RPA ont vécu une période difficile depuis les 18 derniers mois. Toutefois, cette période est presque derrière nous. La majorité des résidences privées pour aînés ont géré cette crise avec brio. Aujourd’hui, les activités, les rencontres et tous les avantages de demeurer en résidence sont enfin de retour. Selon notre opinion, si vous décidez de vivre en résidence, c’est que vous y voyez des avantages importants : la sécurité, la possibilité de vivre en communauté et de se faire de nouveaux amis, d’avoir accès à une grande panoplie d’activités sans sortir de chez vous, d’éliminer toutes ses tâches d’entretien de votre demeure, etc. Toutefois, si votre situation physique et cognitive venait à se détériorer, plusieurs résidences offrent des services de soins dans votre appartement. S’il était nécessaire pour vous d’obtenir une aide accrue, les services d’aide à domicile de Visavie Soins pourraient combler tous vos besoins. Il suffit d’un petit coup de téléphone.