La maladie de Parkinson : mieux la comprendre en 4 questions

La maladie de Parkinson
Catégorie : Parkinson   Soins à domicile  
Étiquettes :


La maladie de Parkinson : mieux la comprendre en 4 questions

Une personne âgée de votre entourage a récemment reçu le diagnostic de la maladie de Parkinson et vous vous demandez comment vous y retrouver ? Nous tenterons ici, avec vous, de vous aider à mieux comprendre cette maladie en 4 questions essentielles. Tout d’abord, il est important d’en apprendre un peu sur ce qu’est, au juste, la maladie de Parkinson. Il convient alors de repérer ses causes et comprendre son évolution. Ensuite, il devient pertinent de se demander quelle population est principalement touchée par cette maladie. La question suivante concerne quant à elle les différents symptômes à surveiller. Savoir les reconnaître peut même permettre d’aider la qualité de vie de la personne atteinte. Pour finir, il est probable que vous vous demandiez quoi faire face à ce diagnostic. Sachez qu’il s’agit là d’une réaction normale. Et cela est vrai autant pour la personne atteinte que pour le proches. Il est donc intéressant de survoler les différentes options en ce sens pour savoir comment réagir. L’objectif est ainsi d’apprendre à mieux vivre avec la maladie de Parkinson.

1 ) Qu’est-ce que la maladie de Parkinson ?

On connaît presque tous quelqu’un, de près ou de loin, qui est atteint par la maladie de Parkinson. Mais qu’en est-il au juste ? En résumé, il s’agit d’une maladie neurodégénérative qui affecte les différents mouvements du corps.

Ce sont en fait des neurones de la substance noire, une importante partie du cerveau, qui disparaissent au fur et à mesure que cette maladie évolue. On parle d’ailleurs d’une maladie chronique dont la progression est souvent lente. Les causes précises restent toujours inconnues. Cependant, certains facteurs génétiques et environnementaux pourraient jouer un rôle dans la destruction progressive de ces neurones, menant à la maladie de Parkinson.

2 ) Est-ce que les aînés sont plus sujets à développer cette maladie ?

Lorsqu’on se questionne à savoir qui est le plus à risque de développer cette maladie, on réalise que les aînés sont en effet les plus touchés. On dit que l’âge moyen pour l’apparition des symptômes serait autour de 65 ans. Selon Statistique Canada, parmi les gens vivant à domicile, la tranche d’âge des 65 ans ou plus représente environ 79% des personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Dans les établissements de soins de longue durée, ce chiffre grimpe à 97 %.

Les statistiques montrent aussi que les hommes sont un peu plus à risque d’être affectés par cette maladie pour une proportion de 0,3 % de la population chez les hommes contre 0,2 % chez les femmes. Cette proportion est même quelque peu plus élevée lorsqu’on regarde chez les aînés ne vivant plus à domicile.

3 ) Quels en sont les symptômes ?

Savoir reconnaître les symptômes de cette maladie peut mener à un diagnostic précoce. Même s’il n’existe pas de traitement curatif, il demeure important d’identifier rapidement les symptômes lorsque possible. Selon les statistiques, pour une personne âgée, il s’écoule en moyenne près de 2 ans entre les premiers symptômes et le diagnostic. Chez la population plus jeune, ce délai peut être beaucoup plus élevé car les symptômes sont souvent attribués à autre chose avant de conclure qu’il puisse s’agir de la maladie de Parkinson. Peu importe son âge, il faut donc rester vigilant face aux changements causés par cette maladie.

Les principaux symptômes de la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson se caractérise par des symptômes touchant principalement le système moteur. Ces troubles moteurs sont d’ailleurs souvent ceux qui contribuent au diagnostic. Ils concernent tous les mouvements de notre corps.

Parmi ces trois principaux symptômes, on retrouve donc :

  • les tremblements (particulièrement au repos) ;
  • la lenteur des mouvements (aussi appelée bradykinésie) ;
  • ainsi que la rigidité qui est associée à des raideurs, douleurs musculaires, crampes, diminution des amplitudes de mouvement (hypokinésie), etc.

Lorsqu’on parle de ces symptômes moteurs, on peut s’imaginer qu’ils affectent sans doute certains mouvements du quotidien. Parmi ces activités de la vie de tous les jours, on pourrait remarquer un changement dans la posture et la démarche. En raison des tremblements, on peut aussi noter une diminution de la dextérité par exemple. Avec le temps, l’écriture des personnes souffrant de Parkinson peut devenir de plus en plus petite et ainsi être difficile à lire pour les autres (micrographie).

D’autres impacts de cette maladie sur la santé en général

Même en dehors des principaux symptômes moteurs, la maladie de Parkinson peut se manifester par d’autres symptômes bien différents. Parmi ceux-ci, on retrouve :

  • les troubles du sommeil ;
  • la fatigue ;
  • des troubles de la parole ;
  • l’équilibre qui devient plus difficile ;
  • la dépression ;
  • l’anxiété ;
  • des troubles cognitifs ;
  • et parfois d’autres impacts selon la personne et la sévérité de la maladie.

Ces symptômes sont souvent non spécifiques mais restent tout de même associés à la maladie de Parkinson. Si vous pensez les reconnaître, n’hésitez pas à vous adresser au médecin qui pourra vous aider ou vous guider, au besoin, vers un spécialiste comme un neurologue par exemple.

4 ) Que faire face à ce diagnostic ?

Un proche âgé vient d’apprendre qu’il souffre de la maladie de Parkinson ? Sachez que devant un récent diagnostic de Parkinson, personne ne réagira de la même manière. Dans tous les cas, il est important de respecter la réaction de la personne. L’acceptation se fera à un rythme différent pour chacun. Dites-vous tout de même que vous pouvez sans doute apporter votre aide face à cette situation en tant que proche aidant. L’idéal est de parvenir à offrir votre soutien sans brimer pour autant l’autonomie de la personne âgée. Selon le stade de la maladie et la progression des symptômes, les besoins seront différents.

L’exercice physique et les bonnes habitudes de vie

Sachez d’abord que de bonnes habitudes de vie peuvent aider. Pour une personne atteinte de Parkinson, il est recommandé d’éviter au maximum les différents éléments qui pourraient stimuler davantage le stress et l’anxiété. Ainsi, si vous savez que certains éléments sont anxiogènes pour un proche aîné souffrant de la maladie de Parkinson, il est préférable de voir à les modifier dans sa routine quotidienne.

La pratique régulière d’une activité physique est, quant à elle, fortement encouragée ! Il est prouvé que l’exercice physique, pratiqué de façon quotidienne, peut parvenir à diminuer les symptômes et les limitations qui en découlent. Il en est de même pour les exercices d’étirement et les activités comme le yoga par exemple. Cela permet de conserver une bonne force musculaire, plus de stabilité à la marche, une meilleure posture et limite les diminutions potentielles des amplitudes de mouvement.

Si vous êtes touché par le Parkinson, ou si un aîné de votre entourage l’est, ne négligez pas les bienfaits du sport et de l’activité physique en général. Nous vous suggérons de privilégier des activités que vous aimez pratiquer pour que le tout se fasse dans le plaisir. De cette manière, il est aussi plus facile de réussir à rester constant.

Si vous êtes à la recherche d’idées, Parkinson Canada suggère différents exercices pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. En cas de doute, demandez conseil à votre médecin ou encore à un physiothérapeute qui pourra vous guider en ce sens.

L’importance des soins à domicile et de bien adapter son environnement

Avec l’évolution de la maladie, les symptômes peuvent malheureusement prendre de l’ampleur. Si le quotidien commence à être affecté, gardez en tête qu’il existe tout de même des solutions ! Afin de pouvoir mieux vivre au quotidien avec la maladie de Parkinson, il faut d’abord parvenir à bien adapter son environnement. Les services d’un ergothérapeute peuvent parfois s’avérer utiles. Prenez le temps d’en discuter avec votre professionnel de la santé.

Parmi les solutions, les soins à domicile représentent une option très intéressante. Les avantages sont nombreux et touchent plusieurs aspects. Tout en restant dans le confort de sa maison, il est possible de recevoir l’aide à domicile nécessaire afin de bien fonctionner. C’est ce que Visavie peut vous offrir.

Nos conseillers sauront bien vous guider vers des services personnalisés qui correspondent aux réels besoins des personnes âgées touchées par cette maladie. Nos équipes d’aidants professionnels se feront ensuite un plaisir d’accompagner toute personne dans ses tâches quotidiennes. Pour plus d’informations sur les services d’aide à domicile offerts chez Visavie, n’hésitez pas à communiquer avec nous !

Nous offrons d’ailleurs des soins spécialisés, à domicile, pour la population âgée atteinte de la maladie de Parkinson. Notre objectif est ainsi de permettre un maximum de bien-être et une qualité de vie optimale. Nous souhaitons que les aînés qui le désirent puissent demeurer en toute sécurité dans le foyer familial.





Articles sur le même sujet

Astuces pour bien dormir malgré la maladie de Parkinson


Les symptômes physiques de la maladie de Parkinson peuvent souvent empêcher les personnes vivant avec cette maladie d’avoir une bonne nuit de sommeil, avec toutes les phases de sommeil que cela implique. Les troubles du mouvement de la maladie de Parkinson viennent perturber votre sommeil et vous empêche d’en retirer les bienfaits attendus. Le fait…

Lire la suite Flèche

Sachez reconnaître les 10 premiers signes de la maladie de Parkinson


Des symptômes peuvent apparaître bien avant les tremblements. La plupart des gens reconnaissent les derniers stades de la maladie de Parkinson; les signes les plus fréquents sont des tremblements et une démarche aléatoire. Mais la condition est difficile à diagnostiquer tôt. Les médecins ont beaucoup de difficulté à poser un diagnostic précis tant qu’ils n’ont…

Lire la suite Flèche