La démence chez l’aîné : comprendre pour mieux aider

La démence chez l’aîné
Catégorie : Alzheimer   Soins à domicile  
Étiquettes :


La démence chez l’aîné : comprendre pour mieux aider

La démence : tous connaissent ce terme mais sa définition reste pourtant souvent vague pour la majorité d’entre nous. Si un proche âgé de votre entourage reçoit ce diagnostic, il est naturel de chercher à mieux comprendre ce qu’est la démence chez l’aîné. Qu’en est-il au juste ? S’agit-il de la même chose que la maladie d’Alzheimer selon vous ? Quels en sont les symptômes au quotidien ? Touche-t-elle uniquement les personnes âgées ? Connaissons-nous les causes qui mènent à la démence ? Afin de bien comprendre ce qui est maintenant reconnu davantage comme un syndrome, plutôt qu’une maladie, il est important d’en dresser un bon portrait. Le but est notamment de voir ce qui peut être fait en prévention. Il est aussi possible, par la même occasion, d’identifier quelles sont les solutions disponibles pour mieux aider les personnes atteintes de démence, incluant nos aînés.

Qu’est-ce que la démence chez l’aîné : une courte définition

Afin de dresser un bon portrait de la démence, il est d’abord pertinent de comprendre la notion qu’elle ne doit pas être vue comme une maladie en soi. Elle représente plutôt un état qui regroupe un ensemble de symptômes. Tous sont reliés à une altération des fonctions du cerveau. La démence chez l’aîné se caractérise entre autres par une diminution des capacités de la mémoire mais aussi du raisonnement, des capacités à réaliser des tâches quotidiennes, ainsi que par plusieurs autres signes et symptômes.

Bon à savoir :

Les spécialistes décrivent le plus souvent la démence comme étant un syndrome. Le terme trouble neurodégénératif majeur est aussi beaucoup utilisé. Même si ce n’est pas une maladie en soi, plusieurs maladies peuvent y mener. Nous verrons d’ailleurs les principales causes un peu plus loin.

Un processus normal de vieillissement ?

Même s’il est vrai qu’une petite portion des fonctions cognitives diminuent de façon naturelle avec l’âge, la démence chez les personnes âgées ne fait pas pour autant partie du processus normal de vieillissement. D’ailleurs, il est prouvé que bon nombre d’aînés ne présenteront jamais de signes ou symptômes malgré un âge avancé. Cependant, il reste vrai que les aînés sont les plus touchés par ce syndrome. Pour ceux que ça pourrait intéresser, vous trouverez ici quelques données utiles sur la démence au Canada.

Démence et maladie d’Alzheimer : est-ce la même chose ?

Il est facile de confondre démence chez l’aîné et l’Alzheimer. Pourtant, il est important de reconnaître qu’il existe une importante nuance entre les deux. Souffrir de démence n’implique pas nécessairement qu’on est atteint d’Alzheimer. À l’inverse, on peut pourtant prétendre qu’une personne ayant reçu un diagnostic confirmant la maladie d’Alzheimer présente alors une forme de démence.

En effet, la maladie d’Alzheimer est identifiée comme la principale cause de démence. Selon l’OMS, elle serait responsable, à elle seule, d’environ 60 à 70 % des cas.

Les différents symptômes de la démence

Tout comme les causes de la démence sont nombreuses, les symptômes sont aussi très différents d’une personne à l’autre. Dans tous les cas, il est tout de même important de retenir que l’ensemble de ces symptômes viendront affecter l’autonomie de la personne, âgée ou non, qui est atteinte de démence.

Sommaire des symptômes les plus fréquents

Les pertes de mémoire figurent sans aucun doute en tête de liste. D’autres importants symptômes ne doivent pourtant pas être ignorés pour autant. Parmi ceux-ci, on retrouve donc :

  • les troubles de la mémoire ;
  • une plus grande difficulté à rester attentif et se concentrer ;
  • une altération du jugement ;
  • des capacités diminuées en ce qui a trait au raisonnement ;
  • des problèmes de langage et de communication ;
  • l’apparition de troubles du comportement ;
  • un changement au niveau des aptitudes sociales de la personne ;
  • une diminution de la perception visuelle ;
  • et autres signes affectant la capacité à effectuer les activités quotidiennes.

Savoir reconnaître les signes au quotidien chez un proche aîné

Vous vous demandez peut-être : mais comment reconnaître ces signes chez ma mère ou mon père âgé par exemple ? Ces changements au niveau des aptitudes cognitives se traduisent surtout, au quotidien, par une difficulté à effectuer des tâches qui étaient autrefois faciles.

Nous avons donc regroupé pour vous quelques signes concrets, associés à la démence chez l’aîné, qui pourraient amener à se questionner. Et cela afin d’y porter une attention toute particulière.

  • Votre proche a-t-il tendance à oublier davantage de choses dernièrement ?
  • Lui arrive-t-il même d’oublier le nom de certains amis ou membres de la famille ?
  • Sa perception du temps devient-elle plus difficile dans la vie de tous les jours ?
  • La personne âgée qui vous est chère devient-elle désorientée (dans l’espace) plus facilement ? A-t-elle tendance à se perdre ?
  • Avez-vous noté des changements au niveau du langage et de la capacité à communiquer ? La personne aînée peut alors avoir tendance à chercher ses mots pour réussir à bien s’exprimer.
  • Le comportement d’un aîné dans votre entourage a-t-il changé dernièrement ?
  • Les tâches du quotidien deviennent-elles plus ardues ?

Si vous remarquez l’un de ces signes, pensez à en aviser le médecin traitant ou un autre professionnel de la santé. Une bonne investigation pourra alors être faite en conséquence. Bien sûr, ces signes sont parfois bénins et sans conséquence. Cependant, si un diagnostic de démence doit être posé, il vaut alors mieux qu’il soit fait de manière précoce. Votre vigilance peut donc grandement aider votre proche.

Comprendre les causes

Comme nous le disions plus tôt, la démence chez les personnes âgées n’est pas une maladie en soi mais plutôt une conséquence de plusieurs autres troubles de la santé. Ainsi, les causes sont diverses. Dans certains cas, il arrive même qu’aucune cause précise ne soit identifiée : on parlera alors de trouble cérébral primaire.

La maladie d’Alzheimer est sans doute la cause la plus fréquente et la plus connue. L’apparition des symptômes y sera alors graduelle dans la majorité des cas. Parmi les autres causes, on retrouve :

  • la démence à corps de Lewy ;
  • la démence vasculaire (due à des dommages répétitifs au cerveau par des AVC) ;
  • la démence fronto-temporale ;
  • le stade avancé de la maladie de Parkinson ;
  • la démence associée au VIH ;
  • certains traumatismes crâniens ou tumeurs cérébrales ;
  • la maladie de Huntington ;
  • les maladies à prions comme la Creutzfeldt-Jakob par exemple (mieux connue sous le nom de la maladie de la vache folle mais qui se présente sous la forme humaine) ;
  • la neurosyphilis ;
  • certains médicaments ;
  • l’abus d’alcool ou drogues ;
  • etc.

Dans tous les cas, le fait de comprendre la cause peut aider la suite des choses. Plus vous êtes bien informés sur votre santé ou celle de vos proches, plus vous pourrez guider l’équipe médicale vers les bons soins.

Diagnostic de démence chez l’aîné et son traitement

Le diagnostic de la démence chez les personnes âgées ne doit bien sûr pas être pris à la légère. Ce diagnostic doit être posé par un médecin. Il aboutira à ce verdict après une évaluation complète de son patient qui comprend notamment un questionnaire médical et un examen clinique (physique et cognitif). Des analyses de laboratoire ou imageries médicales viennent parfois compléter le tout. Nous vous suggérons de faire pleinement confiance aux professionnels de la santé qui prendront en charge votre proche aîné dans une telle situation. Il sera entre bonnes mains !

À l’heure actuelle, il n’existe pas de traitement qui permet de guérir en tant que tel les troubles dégénératifs majeurs (démences). Néanmoins, ne perdez pas espoir ! Des recherches sont faites afin de trouver les meilleurs remèdes à ce problème cognitif.  De plus, si on vous apprend que votre parent âgé est atteint d’une quelconque forme de démence, sachez qu’il existe des solutions pour lui venir en aide ! Des médicaments et traitements complémentaires existent pour soulager la personne, diminuer les symptômes et améliorer son confort. L’équipe médicale proposera sans aucun doute les meilleurs plans de traitement pour une qualité de vie optimale pour toute personne, âgée ou plus jeune, qui serait atteinte de démence.

Que faire pour aider ?

Nous savons à quel point la démence peut venir perturber les activités quotidiennes de la personne âgée qui en est atteinte. Que ce soit pour un aîné qui vit toujours à domicile ou qui se trouve en résidence pour personnes âgées, son quotidien peut s’en voir affecté. Ainsi, notre premier réflexe en tant que proche est sans doute de se demander ce qu’on peut faire pour aider face à ce problème. Heureusement, malgré l’absence de remède absolu, certaines pistes de solutions intéressantes méritent tout de même d’être considérées.

La prévention : une priorité à mettre de l’avant !

Comme pour tout problème de santé, la prévention a toujours sa place ! Comme il n’existe aucun traitement curatif pour la démence, tout ce qui peut être fait pour prévenir l’apparition de ce problème devrait bien sûr être priorisé.

Parmi les éléments préventifs, il semble démontré que l’adoption de bonnes habitudes de vie peut aider. Parmi celles-ci, on retrouve notamment la pratique régulière d’activité physique, le choix d’opter pour une alimentation saine et équilibrée ainsi que le fait d’éviter de fumer.

En plus de l’activité physique quotidienne, les spécialistes recommandent aussi de rester actif et stimulé au niveau intellectuel. Il est donc important de continuer à faire une activité que l’on aime et qui nous aidera à conserver intact nos fonctions cognitives.

Accorder une importance à tous les éléments de sa santé globale serait aussi un outil pour prévenir l’apparition de démence chez l’aîné. En effet, certains problèmes de santé mal contrôlés peuvent précipiter l’apparition de symptômes. En ce sens, n’hésitez surtout pas à faire appel au médecin en cas du moindre doute.

Pour finir, il est juste de penser que la prévention implique aussi de bien se préparer, juste au cas. Ainsi, avoir de bonnes discussions sur l’avenir avec ses parents, qui avancent en âge,  évite parfois bien des problèmes. Ils pourront ainsi prendre une décision éclairée advenant des soucis futurs au niveau de la santé. Si cela vous intéresse, nous vous partageons ici quelques conseils pour discuter de l’avenir avec vos proches aînés.

Fournir un environnement approprié pour stimuler la personne âgée atteinte de démence

L’environnement dans lequel évolue une personne âgée atteinte de démence est un facteur déterminant. Il est essentiel de viser un milieu de vie sécuritaire, bien organisé et qui sera aussi rassurant pour la personne.

1- Un environnement sécuritaire

Avec l’apparition des symptômes et la perte éventuelle de certaines aptitudes, il est impératif que l’espace de vie de la personne âgée soit pensé pour être sûr. La sécurité implique de réfléchir aux tâches du quotidien qui pourraient devenir dangereuses pour notre proche. Pour certains, ce sera la conduite automobile alors que pour d’autres ce sera les escaliers ou l’utilisation de la cuisinière par exemple. L’idée principale est ainsi de prévenir les accidents malheureux.

2- Un milieu de vie bien organisé

L’organisation de l’espace de vie d’un aîné atteint de troubles cognitifs, que ce soit la maladie d’Alzheimer ou un autre forme de démence, est un enjeu réel. En ce sens, il est possible d’aider votre proche à adapter son environnement. Que ce soit par la mise en place d’un système de rappels, d’un grand calendrier, d’une alarme ou de tout autre astuce permettant d’éviter les oublis.

3- Un environnement rassurant

Un endroit familier qui est pensé en fonction des habitudes de la personne facilite beaucoup son quotidien. La routine occupe d’ailleurs un rôle important pour un aîné qui souffre de démence. Dans la mesure du possible, il vaut donc mieux éviter les changements majeurs dans la vie de nos proches. Voilà pourquoi le maintien à domicile est une option souvent privilégiée afin de demeurer dans un environnement qui soit familier.

Avouez qu’il est encourageant de constater que des actions concrètes peuvent être posées pour venir en aide à un proche qui reçoit un diagnostic de démence ! L’implication de tous les membres de la famille, quand la situation le permet, peut aussi faciliter sa vie au quotidien.

Les soins à domicile : une solution à la démence chez l’aîné souhaitant rester à la maison

Continuer de vivre à la maison permet une stabilité qui peut être très précieuse pour un aîné chez qui certains signes de démence ont été observés. Nous le disions plus tôt, il est recommandé de favoriser un environnement qui soit le plus rassurant et familier possible pour la personne. Pour ce faire, le maintien à domicile est souvent privilégié. Ce choix permet aussi de conserver un certain niveau d’indépendance et d’autonomie.

Selon les besoins spécifiques de chacun, divers services à domicile peuvent être offerts. Parmi ces services, on retrouve :

  • l’aide quotidienne pour les tâches ménagères ;
  • l’accompagnement pour les sorties comme les rendez-vous médicaux par exemple ;
  • les soins personnels à domicile comme l’hygiène, l’aide à la toilette, l’habillement, etc ;
  • la préparation des repas ;
  • et beaucoup plus encore, en fonction des besoins de chaque aîné.

Pour en apprendre davantage sur les soins à domicile adaptés pour les personnes âgées, peu importe leur situation, nous vous invitons à contacter nos conseillers d’expérience chez Visavie. Ils prennent le temps de vous écouter, répondent à vos questions et savent ensuite vous diriger vers les bonnes ressources. Nos aidants professionnels, à la fois qualifiés et attentionnés, s’assurent à leur tour que vos proches bénéficient de l’ensemble des soins à domicile dont ils ont besoin. Chez Visavie, nous croyons à l’importance d’une aide à domicile personnalisée. Notre approche sera donc adaptée à la situation de chacun.

Ainsi, qu’il soit question de démence ou d’un autre problème de santé, nous pouvons vous venir en aide. Si vous souhaitez profiter de nos conseils en matière d’aide à domicile, n’hésitez pas à nous contacter. Il nous fera plaisir de bien vous orienter de manière à ce que chaque aîné puisse profiter d’un maximum de bien-être et d’une belle qualité de vie !





Articles sur le même sujet

Gérer les comportements agressifs d’une personne atteinte d'Alzheimer

La maladie d’Alzheimer – Épisode 5: Gérer les comportements agressifs d’une personne atteinte d’Alzheimer


Gérer les comportements agressifs d’une personne atteinte d’Alzheimer Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ont parfois un comportement agressif et les proches s’en retrouvent les premiers affectés. Comment calmer un aîné lorsqu’il est dans cet état? Comment gérer ce comportement? Luc Armand, spécialiste consultant Alzheimer, nous donne dans ce 5ème épisode de précieux conseils…

Lire la suite Flèche
La communication avec une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer

La maladie d’Alzheimer – Épisode 4: La communication avec une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer


La communication avec une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer Les troubles comme la maladie d’Alzheimer entraînent de façon progressive le déclin cognitif et physique chez l’aîné. La communication avec une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer devient donc difficile. Les échanges et notre façon d’agir ne sont plus pareils avec votre proche âgé. Nous…

Lire la suite Flèche