COVID-19 | Nous sommes ouverts et restons à vos côtés: découvrez nos mesures!

Alzheimer ou démence : Rester à la maison ou aller en résidence?

Alzheimer ou démence : Rester à la maison ou aller en résidence?


Un proche est atteint d’Alzheimer ou d’une démence, peut-il rester à la maison ou faut-il lui trouver une résidence ?

Alzheimer : Rester à la maison ou aller en résidence

Jean-Paul, 76 ans, souffre de la maladie d’Alzheimer depuis quelques années. Jusqu’ici néanmoins, il est demeuré chez lui et ses enfants s’occupent régulièrement de lui, surtout sa fille Diane. Or, au cours des dernières semaines, sa condition s’est considérablement détériorée. Jean-Paul n’étant plus en mesure de prendre une décision de façon éclairée, ses enfants doivent le faire à sa place. La situation est d’autant plus difficile qu’ils n’ont jamais pris le temps de discuter de cette question cruciale avec le principal intéressé : Papa peut-il rester à la maison ou faut-il lui trouver une résidence ?

Résidence pour personnes âgées ou Aide à domicile : un choix difficile

Il arrive souvent que les familles aient du mal à prendre une telle décision. En effet, si elles choisissent l’option de la résidence pour personnes âgées, milieu dans lequel l’aîné pourra recevoir les soins appropriés, les familles sont ensuite, parfois, gagnées par la culpabilité. De manière générale, la plupart des individus entretiennent l’idée selon laquelle une personne atteinte d’Alzheimer (ou d’une autre forme de démence) relocalisée dans une résidence de soins se retrouve forcément entourée de personnes souffrant des mêmes troubles.

De ce fait, les familles vivent avec cette croyance, que leur parent ne sera entouré que par la maladie et omettent l’importance d’un environnement plus adapté, d’un encadrement spécialisé, des soins apportés, ou des activités de stimulation organisées par les équipes sur place.

Pourtant, être un proche aidant ou faire appel à des aidants familiaux à temps partiel ou à temps plein, et ce, malgré toutes les bonnes intentions, n’est pas toujours possible car on peut facilement se retrouver démuni face à la maladie d’un parent et pris par ses autres obligations telles que les enfants ou le travail.

C’est pourquoi il vaut mieux s’informer et s’entourer de ressources fiables afin de prendre la meilleure décision.

Choisir de rester à la maison avec de l’aide à domicile

Afin de permettre à Jean-Paul de continuer de vivre à la maison, la famille pourra faire appel aux services d’aide à domicile offert par des entreprises privées.

Ces entreprises offrent des services d’accompagnement, d’aide et de soins spécialisés à domicile aux personnes âgées seules ou en perte d’autonomie. Tous les services sont éligibles au crédit d’impôt pour le maintien à domicile, ce qui permet de bénéficier d’une aide financière pouvant atteindre un remboursement de 35% de la dépense.

Ainsi, un aidant professionnel prendra soin de Jean-Paul, l’aidera au quotidien et lui tiendra compagnie chez lui, afin d’alléger les responsabilités de la famille et surtout de Diane.

Choisir l’option de la résidence pour personnes âgées

Si, pour des raisons de sécurité, la perte d’autonomie ou encore une maladie nécessitant des soins, le domicile ne convenait plus aux besoins de Jean-Paul, la famille pourra faire appel aux services d’une conseillère en résidences, tout à fait gratuitement, pour soutenir ses membres dans leur processus décisionnel.

Une conseillère en résidences saura tenir compte des besoins de Jean-Paul et de ses enfants, ainsi que du budget disponible, afin de les orienter vers une maison de retraite offrant des soins et services appropriés parfois 24 heures sur 24, et ce, dans un encadrement et un environnement adaptés et stimulants.

En plus de prendre en considération les différents éléments orientant le choix d’une résidence répondant parfaitement aux exigences de Jean-Paul et de sa famille, la conseillère pourra les informer quant au crédit d’impôt applicable sur les frais de loyer en résidence et aux différentes clauses qui constituent un bail en résidence.

Avec Visavie, vous avez la liberté de choisir

Avec ces solutions à leur disposition, les enfants de Jean-Paul peuvent se sentir rassurés. Ils savent qu’ils pourront compter sur quelqu’un pour les soutenir en cas de besoin, que Jean-Paul reste à son domicile ou aille en résidence pour personnes âgées. Afin d’entamer votre réflexion, communiquez avec une conseillère ou un conseiller spécialisé en recherche de résidence pour personne âgée de votre région.





Articles sur le même sujet

La démence chez l’aîné

La démence chez l’aîné : comprendre pour mieux aider


La démence chez l’aîné : comprendre pour mieux aider La démence : tous connaissent ce terme mais sa définition reste pourtant souvent vague pour la majorité d’entre nous. Si un proche âgé de votre entourage reçoit ce diagnostic, il est naturel de chercher à mieux comprendre ce qu’est la démence chez l’aîné. Qu’en est-il au…

Lire la suite Flèche
Gérer les comportements agressifs d’une personne atteinte d'Alzheimer

La maladie d’Alzheimer – Épisode 5: Gérer les comportements agressifs d’une personne atteinte d’Alzheimer


Gérer les comportements agressifs d’une personne atteinte d’Alzheimer Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ont parfois un comportement agressif et les proches s’en retrouvent les premiers affectés. Comment calmer un aîné lorsqu’il est dans cet état? Comment gérer ce comportement? Luc Armand, spécialiste consultant Alzheimer, nous donne dans ce 5ème épisode de précieux conseils…

Lire la suite Flèche
La communication avec une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer

La maladie d’Alzheimer – Épisode 4: La communication avec une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer


La communication avec une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer Les troubles comme la maladie d’Alzheimer entraînent de façon progressive le déclin cognitif et physique chez l’aîné. La communication avec une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer devient donc difficile. Les échanges et notre façon d’agir ne sont plus pareils avec votre proche âgé. Nous…

Lire la suite Flèche