Placement en urgence en résidence pour personnes âgées

Le délirium chez les aînés : mieux le comprendre

Délirium chez la personne âgée
Catégorie : Alzheimer   Parkinson   Soins à domicile  
Étiquettes :


Le délirium chez les aînés : mieux le comprendre

Un proche âgé de votre entourage devient soudainement confus ? Vous notez un changement rapide dans son comportement, son niveau de conscience ainsi que sa mémoire ? Il est alors possible que cette personne soit atteinte de délirium, aussi appelé syndrome confusionnel. Mais comment le reconnaître ? Quelles en sont les principales causes ? Et comment le traiter ? Afin de bien répondre à ces questions, apprenons ensemble le nécessaire afin de mieux comprendre le délirium chez les aînés.

Qu’est-ce que le délirium ?

Le délirium représente un syndrome d’apparition soudaine. Les symptômes engendrés sont généralement de courte durée et réversibles. Il s’agit donc d’un état transitoire pouvant cependant affecter de façon importante le quotidien des aînés touchés par ce problème. D’ailleurs, le délirium chez les personnes âgées est à distinguer des maladies neurodégénératives et de la démence. Des maladies comme l’Alzheimer peuvent notamment s’y apparenter en certains points.

Le délirium est parfois décrit sous d’autres termes :

  • confusion aiguë ;
  • syndrome confusionnel ;
  • état confusionnel aigu. 

⇒ Un parent âgé qui vous est cher est atteint de délirium ? Sachez déjà que nos conseillères Visavie sont toujours présentes pour vous accompagner et vous soutenir. N’hésitez pas à les contacter.

Les causes du délirium pour les aînés

Un état temporaire de délirium est généralement attribuable à une cause précise. Il est donc important de l’identifier dès que possible afin de bien traiter le problème. Afin de mieux comprendre ce qu’est le syndrome confusionnel, voici les principales raisons pouvant être à l’origine d’un épisode de délirium soudain chez une personne âgée.

Les facteurs prédisposants au syndrome confusionnel

Sans être des causes à part entière, certains facteurs de risque augmentent les probabilités de développer un délirium. En voici quelques exemples :

  • Âge de la personne : les aînés sont plus à risque que les plus jeunes ;
  • Des troubles auditifs ou visuels ;
  • Certaines maladies et problèmes de santé (diabète, maladies cardiovasculaires, etc.) ;
  • Souffrir de démence ou d’autres troubles neurocognitifs (Alzheimer par exemple) ;
  • Antécédents connus ; etc.

Les causes concrètes pouvant déclencher un délirium

D’autres raisons sont identifiées plutôt comme étant des éléments déclencheurs potentiels plus directs. Ces changements peuvent ainsi causer un délirium chez les personnes âgées. Évidemment, plusieurs autres éléments peuvent entrer en ligne de compte selon le contexte.

  • Une déshydratation sévère ;
  • Prise d’un nouveau médicament ou une interaction médicamenteuse ;
  • Hospitalisation récente ;
  • Réaction post-opératoire (après une chirurgie) ;
  • Infection (pneumonie, infection urinaire, plaie infectée, etc.) ;
  • Débalancement au niveau du métabolisme ou des électrolytes du sang ;
  • Une intoxication ;
  • Maladies aiguës, surtout cardiaques et/ou pulmonaires ;
  • Une constipation importante et/ou prolongée ; etc.

 Contactez une conseillère pour une consultation gratuite

Diagnostic de délirium pour une personne âgée

La confirmation d’un délirium implique bien sûr l’évaluation préalable d’un professionnel de la santé en mesure de poser un tel diagnostic. Le médecin ou le spécialiste se basera notamment sur les signes et symptômes afin d’établir un diagnostic juste. Il pourra aussi analyser les autres alternatives et l’ensemble des diagnostics différentiels.

Le diagnostic médical repose notamment sur : 

  • un examen physique ;
  • une évaluation cognitive ;
  • certains tests neurologiques ;
  • ainsi que des analyses complémentaires lorsque jugées pertinentes par le médecin.

Selon la raison identifiée, un traitement adapté à la cause du délirium sera alors suggéré.

Comment reconnaître qu’un aîné est en délirium ?

Vous remarquez des changements soudains dans la façon d’agir d’un proche âgé qui vous est cher ? Vous vous questionnez à savoir si ça pourrait être un délirium ? Afin de bien reconnaître un tel syndrome confusionnel, il est important de s’intéresser aux signes et symptômes de cette condition.

Les symptômes du délirium chez les personnes âgées

Chez une personne souffrant de confusion aiguë, les signes et symptômes observés sont souvent changeants. Ils peuvent même différer en l’espace de quelques heures seulement. Dans la majorité des cas, ils tendent heureusement à se résorber sans trop tarder.

Savoir reconnaître les manifestations les plus fréquentes peut contribuer à venir en aide plus rapidement à la personne atteinte de délirium. Voici donc les principaux symptômes à surveiller :

  • État de conscience altéré ;
  • Difficultés à rester attentif ;
  • Troubles de la mémoire ;
  • Changements du comportement ;
  • Agitations ou, au contraire, réactions plus au ralenti ;
  • Limitations en ce qui concerne l’exécution de certaines tâches du quotidien ;
  • Pensée désorganisée et propos incohérents ;
  • Désorientation dans l’espace et dans le temps ;
  • Difficultés à reconnaître certaines personnes, même les proches ;
  • Possibilité d’hallucinations visuelles ou auditives ;
  • Cycle du sommeil affecté ; etc. 

Consulter un médecin en cas de confusion aiguë 

Si de tels changements sont notés auprès d’un aîné de votre entourage, il serait important d’en aviser rapidement le médecin ou l’équipe médicale en place. Les causes seront ainsi investiguées afin de bien les traiter. Les professionnels de la santé, suite à une évaluation clinique approfondie, seront notamment en mesure de discerner le délirium des autres maladies neurodégénératives. Ce sont eux les mieux les mieux placés pour bien reconnaître un tel épisode de confusion aiguë.

Durée moyenne d’un délirium

Vous venez d’apprendre que votre parent âgé souffre actuellement d’un délirium suite à un récent problème de santé ? La portion rassurante de cette mauvaise nouvelle est qu’il s’agit d’un état passager. Habituellement, le problème se règlera ainsi en moins de 2 semaines. Certains cas peuvent perdurer plus longtemps mais sont beaucoup plus rares.

⇒ Ce temps vous semble interminable et vous cherchez de l’aide ? Visavie vous propose un accompagnement bienveillant ainsi qu’une écoute attentive. N’hésitez pas à nous joindre.

Démence ou délirium : quelles sont les différences ?

À première vue, il peut être assez difficile de distinguer si une personne âgée dans votre entourage démontre des signes de délirium ou plutôt d’une démence. Ces deux problèmes peuvent en effet être similaires en quelques points. De plus, souffrir de démence représente aussi un facteur prédisposant au développement de confusion aiguë dans certains cas. 

Voici donc les différences majeures permettant de mieux les distinguer.

DéliriumDémence
Transitoire et réversibleChronique
Habituellement de courte duréeDéveloppement progressif
Apparition soudaineÉvolution graduelle des symptômes
Souvent associé à une cause ou un facteur de risque
De grandes fluctuations des symptômes sont observées sur de courtes périodes de temps

⇒ Vous aimeriez en apprendre davantage au sujet de la démence chez les personnes âgées ? Consultez notre article La démence chez l’aîné : comprendre pour mieux aider !

Comment aider un proche âgé atteint de délirium ?

Un aîné atteint de délirium aura besoin d’assistance pendant toute la durée de sa condition. Que ce soit grâce à la famille, un proche aidant, le personnel hospitalier ou encore l’aide par des soins à domicile, l’important est que la personne soit bien accompagnée

La présence de la famille et des proches aidants : un atout majeur

Une personne âgée en état de confusion aiguë a par-dessus tout besoin d’être rassurée. Les proches aidants occupent donc une place déterminante en ce sens. S’il est possible pour un membre de la famille, ou un ami, de rester présent auprès d’elle, ce serait l’idéal. En effet, cette présence risque d’avoir un effet apaisant fort bénéfique. De plus, vous veillerez ainsi à sa sécurité.

Lorsque vous visitez un proche en délirium, pensez à mettre en action ces quelques conseils :

  1. Adopter un ton rassurant ;
  2. Demeurer calme face à la personne ;
  3. Parler lentement ;
  4. Aborder des sujets de conversation dont l’aîné aime habituellement discuté ;
  5. Ne pas hésiter à montrer des photos rappelant de bons souvenirs par exemple ;
  6. Tenter de mettre la personne en confiance et à l’aise.

Que ce soit à la maison ou en résidence pour aînés, rendre visite à la personne âgée qui vous est chère pourra lui faire le plus grand bien.

 Contactez une conseillère pour une consultation gratuite

L’apport de l’équipe médicale et du personnel soignant 

Il est possible que votre parent âgé soit en milieu hospitalier, en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) ou encore en résidence lors de son épisode de délirium. Si c’est le cas, la bonne nouvelle est qu’il est déjà entre bonnes mains. Faites confiance à l’équipe médicale en place. N’hésitez pas à prendre contact et à collaborer avec eux. C’est dans le meilleur intérêt de votre proche aîné.

Même dans ces milieux, le fait de visiter la personne, lorsque possible, est tout aussi important. Cela aura pour bénéfice de diminuer son stress et de la rassurer. 

Avoir recours au soutien à domicile pour venir en aide à une personne âgée en délirium

La toute dernière option, afin d’aider au mieux une personne âgée atteinte de délirium, est de faire appel à des services d’aide à domicile. Dans le confort de la maison, des soins variés sont proposés aux aînés ayant besoin d’assistance :

  • Aide à l’alimentation ;
  • Soins d’hygiène ;
  • Accompagnement lors des déplacements ;
  • Assistance à travers les tâches quotidiennes ; etc.

L’aide à domicile peut être utilisée autant pour un besoin à court terme que pour les personnes âgées qui nécessitent des soins à long terme. Vous découvrirez que les aides-soignant(e)s sont des gens dévoués et impliqués dans le bien-être des aînés. 

⇒ À la recherche de bons soins à domicile pour un proche âgé en délirium ? Contactez nos conseillères attentionnées chez Visavie. Elles se feront un plaisir de vous écouter et de vous guider vers les bonnes ressources.

En résumé, quoique le délirium chez les personnes âgées soit une condition temporaire, il peut s’agir d’une période difficile pour l’aîné ainsi que la famille autour. Afin que le problème soit traité le plus rapidement possible, il est important d’identifier la cause. En ce sens, n’hésitez pas à discuter avec l’équipe médicale qui s’occupe de votre proche. Si vous avez besoin de conseils et de support à travers toutes ces étapes, sachez que Visavie est là pour vous. Notre mission : veiller au bien-être des personnes âgées et de leurs proches en les accompagnant de multiples façons. 

Apprenez-en plus sur Visavie et notre rôle envers les aînés un peu partout à travers le Québec ainsi qu’en Ontario.





Articles sur le même sujet

maladie à corps de Lewy

La maladie à corps de Lewy


Connaissez-vous la maladie à corps de Lewy ? Aussi connue sous le nom de démence à corps de Lewy, cette maladie neurodégénérative est une des plus fréquentes, se plaçant tout de suite après la maladie d’Alzheimer.

Lire la suite Flèche