Visavie est une compagnie de Spectrum Health Care

L’autisme chez les personnes âgées: comprendre et respecter leurs droits



Mieux connu chez les jeunes, l’autisme peut aussi toucher les adultes de tout âge. Peu importe le stade de sa vie, un tel diagnostic implique de devoir apprendre à faire face au quotidien différemment. L’autisme, chez les personnes âgées, présente ainsi son lot de défis. Et ce, autant pour les personnes âgées elles-mêmes que pour les proches aidants et la famille.

Au sein de notre communauté, nous croyons qu’il est important de bien savoir reconnaître le trouble du spectre autistique (TSA) chez les personnes âgées afin de mieux comprendre sa relation avec le vieillissement. L’objectif est ainsi de mieux prendre soin de nos proches âgés autistes, dans le plus grand respect de leurs droits à travers la société.

Autisme et TSA : définition

Souvent identifié par l’acronyme «TSA », désignant le trouble du spectre autistique, l’autisme est considéré comme une condition affectant divers aspects du développement de la personne. Ainsi, peu importe l’âge, ce trouble neurologique peut affecter plusieurs sphères de la vie quotidienne (interactions sociales, communication, comportements, et bien plus).

Il est important de comprendre que, puisque les symptômes varient beaucoup d’une personne à l’autre et sont susceptibles d’évoluer avec le temps, il est parfois difficile pour les professionnels de la santé d’établir un diagnostic clair d’autisme chez les personnes plus âgées.

Mieux comprendre l’autisme chez les personnes âgées

À l’heure actuelle, peu d’études ont pu être faites sur la relation entre l’autisme et le vieillissement. Si l’on recule de quelques années seulement, le diagnostic de TSA était en effet beaucoup moins fréquent chez les personnes âgées. Avec le temps, au fur et à mesure que nous apprendrons à mieux comprendre la corrélation entre l’autisme et l’âge, il deviendra alors sans doute plus facile de cerner les besoins plus spécifiques des personnes âgées autistes.

Prendre soin d’une personne âgée atteint d’autisme

En tant que proche aidant d’un personnes âgées autiste, ou membre de sa famille, il est important de veiller à adopter une approche respectueuse adaptée à la réalité de cette personne. Prendre soin d’un proche âgé autiste implique donc beaucoup d’attention et de compassion. Surtout, qu’à ce jour, les relations entre l’autisme et certains autres problèmes de santé ou défis liés au vieillissement demeurent encore méconnus. En ce sens, voici quelques pistes de réflexion afin de guider votre approche :

1. Bien cerner les besoins particuliers de votre proche âgé

Chaque personne, autiste ou non, a des besoins particuliers. Chez les personnes âgées atteints du trouble du spectre de l’autisme, le défi réside notamment dans la difficulté à identifier ces besoins. En tant que proche aidant, vous disposez d’un énorme avantage : celui de bien connaître les personnes âgées qui vous est cher, souvent mieux que quiconque. Il est ainsi crucial de savoir cerner ses besoins spécifiques. Tout cela, afin de mieux prendre soin de votre parent âgé au quotidien.

2. Établir des routines et limiter les imprévus

C’est bien connu, l’autisme et les imprévus ne font généralement pas bon ménage. Afin de limiter le stress, il peut être pertinent de songer à installer des routines à travers la vie de tous les jours. Cette stratégie aura pour effet de sécuriser la personne en limitant son exposition aux changements trop fréquents.

3. Viser un environnement calme et réconfortant

Le milieu de vie d’une personne âgée atteinte d’autisme a le potentiel d’avoir une grande influence sur sa qualité de vie. Un environnement calme, à l’abri de stimulus trop nombreux, aura un effet davantage réconfortant pour la personne âgée. Il est donc important de veiller à ce que votre proche âgé évolue dans un endroit paisible, propice à son bien-être.

4. Trouver l’équilibre entre la socialisation et l’isolement social

Éviter l’isolement social est un défi constant au sein de l’ensemble de la population âgée. Pour un personne âgée avec un diagnostic du trouble du spectre de l’autisme (TSA), il s’agit d’une question d’autant plus délicate. Bien que l’exclusion sociale soit également un enjeu majeur à ne pas négliger, il est tout aussi important d’éviter d’imposer des interactions sociales qui pourraient rendre la personne mal à l’aise.

Les activités sociales devraient donc être prévues dans un contexte où la personne âgée autiste se sentira bien. Le but étant de trouver le juste équilibre pour votre proche âgé.

Respect des droits des personnes âgées autistes

Grâce à une meilleure compréhension de l’autisme chez les personnes âgées, l’objectif est aussi de s’assurer d’un plus grand respect des droits des personnes âgées autistes dans la société. Au sein même de votre communauté, voici donc quelques aspects à surveiller afin d’assurer que tous aient droit aux mêmes services ainsi qu’aux mêmes ressources.

  • Droit à la dignité ;
  • Droit à l’autonomie et à l’indépendance ;
  • Accès à des services adaptés aux personnes âgées atteintes d’autisme ;
  • Accès à des soins médicaux répondant bien aux besoins de ces personnes âgées;
  • Égalité et respect, sans discrimination sociale ;
  • Droits aux loisirs ;
  • Droit à un milieu de vie adapté.

Concernant ce tout dernier point, le milieu de vie adapté des personnes âgées avec autisme est en effet un critère majeur. Son influence sur le bien-être de chacune de ces personnes se doit d’être prise en compte. L’environnement de vie doit répondre aux besoins spécifiques de chaque personne âgée vivant avec le trouble du spectre autistique, tout en restant dans un lieu où la personne se sent bien. Deux situations sont alors à considérer : bénéficier de services d’aide à domicile adaptés ou choisir d’aménager dans une résidence pour aînés offrant un milieu de vie propice pour votre proche.

Afin de bien vous guider dans ces importantes décisions, sachez que nos conseillers et conseillères Visavie sont disponibles pour répondre à vos questions. Avec écoute, empathie et bienveillance, notre aide vous permettra de mieux comprendre les solutions qui existent en contexte d’autisme chez les personnes âgées. Et ce, afin de s’assurer que chacun et chacune de vos proches âgées puissent bénéficier d’une approche adaptée, dans le respect, en évoluant dans un milieu de vie confortable.





Articles sur le même sujet