Placement en urgence en résidence pour personnes âgées

7 Questions sur la maladie d’Alzheimer pour mieux la comprendre chez les personnes âgées

10 symptômes les plus courants de la maladie d’Alzheimer sachez les reconnaître
Catégorie : Alzheimer  


Devant le diagnostic de cette maladie, pour soi-même ou pour un proche âgé qui nous est précieux, il est normal de se poser des questions sur la maladie d’Alzheimer. Pour mieux la comprendre, nous vous donnons les réponses à 7 questions sur la maladie d’Alzheimer.

Bien que malheureusement plutôt répandue, cette la maladie d’Alzheimer reste malgré tout méconnue. Il est donc facile de se sentir impuissant devant cette réalité qui touche chaque année quelques centaines de milliers de personnes âgées à travers le pays. Afin d’être bien outillé face à ce trouble neurocognitif, apprenons à mieux comprendre l’Alzheimer chez les aînés en répondant à ces 7 questions sur la maladie d’Alzheimer qu’il est tout à fait naturel de se poser. Le but est ainsi de parvenir à accompagner au mieux les personnes âgées qui nous sont chères, au sein de leur quotidien.

Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?

Pour mieux comprendre la réalité d’une personne âgée aux prises avec un tel diagnostic, il importe d’abord de connaître ce qu’est, au juste, la maladie d’Alzheimer et les troubles qu’elle entraîne.

Démence ou Alzheimer : existe-t-il une différence ?

Selon les différentes définitions médicales, l’Alzheimer fait partie de ce qu’on appelle les maladies neurodégénératives. En d’autres mots, elle se caractérise par une perte progressive des différentes fonctions du cerveau. Avec le temps, on observe donc une altération de la mémoire et des différentes fonctions cognitives. Ce qui aura malheureusement une incidence sur la capacité de l’aîné à réaliser ses différentes activités quotidiennes.

Bien que considérée comme étant la principale cause de démence, la maladie d’Alzheimer et la démence restent deux concepts quelque peu différents. En effet, d’autres facteurs peuvent être associés à une démence chez une personne âgée :

L’Alzheimer chez les aînés : un processus de vieillissement normal ?

Au fur et à mesure que nous avançons en âge, notre corps s’adapte et subit des changements. Il en est de même pour notre cerveau. Avec le temps, il n’est donc pas rare d’observer certaines altérations de la mémoire chez les personnes âgées. Rassurez-vous, ce n’est pourtant pas tout le monde qui est touché par ce phénomène. Selon les experts, il est estimé qu’environ 40 % des aînés âgés de 65 ans et plus subiront une quelconque perte de mémoire en vieillissant sans développer la maladie. Pour la plupart d’entre eux, ces dernières resteront heureusement plutôt légères et sans conséquence majeure. 

Dans le cas des personnes âgées souffrant d’Alzheimer, qui représentent un plus faible pourcentage de la population, les symptômes continuent pour leur part de progresser jusqu’à affecter la manière de penser et d’agir de la personne. 

En ce sens, même s’il est vrai de dire qu’une partie de la population subira de petites pertes de mémoire plus fréquentes avec l’âge, il reste faux de prétendre que l’Alzheimer fait partie du processus normal de vieillissement. Il s’agit plutôt d’un important trouble neurocognitif pouvant se développer à tout âge, mais que l’on retrouve principalement chez les aînés.

Comment réagir si l’on apprend être soi-même atteint de la maladie d’Alzheimer ?

Avouons-le, recevoir un diagnostic d’Alzheimer est un véritable choc ! Même si chaque personne réagit différemment, il faudra à tous un certain temps avant de parvenir à bien assimiler cette annonce. La bonne nouvelle, malgré les circonstances, est que plus la maladie est diagnostiquée tôt dans un stade léger de son développement, meilleures sont les chances de pouvoir bien composer avec cette réalité.

Face à une telle nouvelle, notre premier conseil est de savoir bien vous entourer. Même s’il peut être difficile d’annoncer le tout à ses proches, cette étape est très importante. Elle permettra aux êtres qui vous sont chers de mieux comprendre votre situation. Au fur et à mesure que la maladie progressera, cette présence de proches aidants sera d’ailleurs de plus en plus importante. N’hésitez donc pas à en discuter avec votre famille immédiate, vos enfants, vos frères et sœurs ou même vos amis proches en qui vous avez une grande confiance. Cet entourage est définitivement un atout précieux

Laissez-vous aussi le temps nécessaire pour mieux répondre et cheminer à travers les différentes étapes normales en réaction à une telle nouvelle. Et n’hésitez pas à demander de l’aide auprès des professionnels au besoin.

Comment réagir à un diagnostic d’Alzheimer chez un proche âgé ?

Peu importe l’âge, peu importe le moment, il n’est jamais facile d’apprendre qu’un de ses parents vient de recevoir un diagnostic de la maladie d’Alzheimer. C’est connu, les problèmes de démence ont des impacts considérables sur la personne atteinte bien sûr, mais aussi sur ses proches et l’entourage immédiat.

Devant un tel trouble cognitif, votre présence en tant que proche aidant prend une importance majeure dans la vie de la personne âgée qui vous est chère. Pouvoir offrir votre soutien et votre aide au quotidien est sans aucun doute le plus beau cadeau que vous puissiez faire à un aîné atteint de cette maladie neurodégénérative.

Il faut cependant être conscient qu’interagir avec une personne âgée souffrant d’Alzheimer peut représenter un réel défi. Voici nos 7 conseils qui, nous l’espérons, pourront vous aider dans l’accompagnement d’un proche :

  • tenter d’impliquer la personne dans les processus de décision ;
  • laisser le temps nécessaire à votre proche âgé pour vous répondre ;
  • faire preuve d’une grande patience ;
  • parler lentement ;
  • utiliser des phrases courtes et simples ;
  • être attentif aux autres moyens de communication comme le non verbal ;
  • stimuler la conversation ; 
  • adopter un ton rassurant.

Accompagner un aîné souffrant de la maladie d’Alzheimer est une tâche parfois difficile, mais tellement importante et gratifiante. Les proches aidants méritent un grand respect pour leur implication. N’hésitez cependant jamais à demander vous-même de l’aide si vous en ressentez le besoin. En tout temps, Visavie est là pour vous. Nos équipes d’aides-soignants ont l’expérience et les connaissances pour vous guider avec bienveillance. Et ainsi veiller au bien-être de votre proche âgé.

Quels aspects du quotidien sont les plus affectés chez les aînés souffrant d’Alzheimer ?

En affectant ses fonctions cognitives, la maladie d’Alzheimer a un impact sur les activités quotidiennes de la personne âgée qui en est atteinte. Ainsi, les tâches les plus simples de la vie de tous les jours tendent à devenir plus complexes. Par une meilleure compréhension de ce problème, il demeure possible de faire une différence positive en accompagnant un proche âgé.

Parmi les aspects du quotidien pouvant devenir plus ardus chez les aînés souffrant d’Alzheimer, on retrouve :

Afin de faciliter les choses, il est notamment recommandé d’instaurer certaines routines. Elles aident à conserver les bonnes habitudes au quotidien. En tant que proche aidant auprès d’une personne âgée souffrant d’Alzheimer, il faut vous attendre à devoir faire face à certains refus de la part de la personne dont vous prenez soin. Rassurez-vous, il s’agit d’une réaction fréquente chez les aînés aux prises avec des troubles neurocognitifs

Devant une telle situation, il est recommandé de tenter de rassurer la personne plutôt que de la confronter. Pensez à lui faire part des impacts positifs qu’aura le fait de se laver par exemple comme le fait qu’elle se sentira bien et qu’elle sera confortable. Ou insistez sur le fait que tel aliment est délicieux plutôt que de vouloir rendre obligatoire l’idée de manger.

Comment adapter l’environnement de la personne âgée ?

Au fur et à mesure que progresse la maladie d’Alzheimer, les symptômes peuvent malheureusement s’accentuer. Il devient alors de plus en plus difficile, pour la personne, de continuer de vivre à la maison sans aide extérieure. En plus des pertes de mémoire, des difficultés visuelles et des changements au niveau du jugement et de la perception, l’équilibre peut aussi devenir plus difficile. Face à ces problèmes, l’idée d’adapter l’environnement de la personne âgée peut grandement l’aider et faciliter l’exécution de ses activités du quotidien.

Pour ce faire, voici une petite liste de points concrets à considérer afin de veiller à ce que votre proche âgé évolue dans un environnement sécuritaire

  • porter une attention particulière aux escaliers à l’intérieur de la maison ;
  • installer une barre d’appui et un tapis antidérapant dans la salle de bain ;
  • veiller à ce que l’éclairage soit suffisant dans les différentes pièces du domicile ;
  • désencombrer au maximum les surfaces de plancher ;
  • s’assurer que la personne soit en mesure d’utiliser seule les appareils électriques ;
  • et même, au besoin, restreindre l’accès à certaines choses comme les médicaments ou les produits dangereux.

En adaptant de bonne façon le milieu de vie d’un aîné atteint d’une forme de démence comme l’Alzheimer, il est possible de l’aider à demeurer dans le confort de la maison pour une plus longue période, tout en veillant à sa sécurité.

Les services d’aide à domicile sont aussi une excellente manière de permettre à la personne de rester à la maison, tout en évitant de surcharger le proche aidant. N’hésitez donc pas à profiter du service professionnel et humain que peut vous offrir notre équipe chez Visavie.

Quoi faire si la maladie progresse trop rapidement ?

Dans un contexte où l’évolution de la maladie serait trop rapide, il devient alors possible de devoir considérer d’autres options d’hébergement pour assurer le bien-être et la sécurité de votre proche âgé. À travers les multiples types de résidences pour aînés au Québec, certains établissements privés sont spécialisés dans les soins offerts aux personnes âgées présentant des troubles cognitifs comme l’Alzheimer.

Devoir déménager en résidence, peu importe la raison, représente bien sûr un changement important dans la vie d’une personne âgée. Afin de faciliter cette transition, sachez qu’il est possible d’être accompagné par des conseillers en recherche de résidences. Grâce à leur expertise et leur savoir-faire, ils prendront le temps nécessaire pour bien vous guider à travers tout ce processus. 

Chez Visavie, nous avons pour mission de venir en aide aux aînés mais aussi à leurs familles ainsi qu’aux proches aidants.

Maladie d’Alzheimer chez une personne âgée : où aller chercher de l’aide ?

S’il y a un point à retenir c’est que, peu importe le stade de la maladie, il est important de bien s’entourer et d’apprendre à aller chercher l’aide nécessaire. Et cet aspect est tout aussi vrai pour la personne âgée ayant elle-même reçu le diagnostic d’Alzheimer, que pour le proche aidant ou membre de la famille qui est à ses côtés par exemple.

Heureusement, il existe différentes ressources d’aide pour les aînés atteints de la maladie d’Alzheimer ainsi que leur entourage :

  • les programmes de soutien ;
  • information sur la maladie ;
  • les soins de répit ;
  • les programmes de jour ;
  • les documents informatifs et les ressources en ligne permettant de mieux comprendre cette réalité ;
  • les professionnels de la santé comme votre médecin de famille ou les spécialistes ;
  • sans oublier bien sûr les divers organismes locaux dans votre région.

Un peu partout au Québec, sachez que Visavie vous propose aussi son aide et son soutien. Profitez de notre accompagnement complet et gratuit, accessible en tout temps. C’est avec compassion et bienveillance que notre équipe fera le nécessaire pour vous aider, vous et votre proche âgé. En vous donnant les outils et les ressources permettant de comprendre un peu mieux ce que vivent les personnes atteintes par cette maladie

N’hésitez donc pas à nous contacter. Notre objectif chez Visavie est que tous les aînés, incluant bien sûr les personnes âgées ayant reçu un diagnostic d’Alzheimer, puissent bénéficier de conditions de vie assurant à la fois leur dignité et leur mieux-être





Articles sur le même sujet

Le crédit d’impôt pour maintien à domicile des aînés

Le crédit d’impôt pour maintien à domicile des aînés


Rester à la maison pour longtemps, au moment de sa retraite, est l’objectif de plusieurs. Le crédit d’impôt pour maintien à domicile des aînés existe spécialement dans ce but précis : permettre aux personnes âgées de demeurer dans le confort de leur milieu de vie actuel aussi longtemps que possible.

Lire la suite Flèche