Nouvelles

Nouvelles

Comment faire le meilleur choix?

Comment faire le meilleur choix?

Depuis plus de 30 ans, les conseillers de Visavie ont aidé plus de 150 000 retraités et leurs familles dans le choix d’un nouveau milieu de vie. « Plus de 70% des appels que nous recevons proviennent de gens qui, pris soudainement au dépourvu par un parent en perte d’autonomie, recherchent une résidence avec soins et services, tel repas et l’entretien ménager», souligne Julie Labbé, conseillère chez Visavie pour la région de Québec. 

Comment faire le meilleur choix?

En appelant chez Visavie, le client est pris en main dès le premier appel.  « Nous offrons un service de conseils et d’accompagnement entièrement gratuit qui inclut la rencontre à domicile, des suggestions de résidences selon les besoins et exigences de l’aîné ainsi que des visites accompagnées dans les lieux sélectionnés », explique Mme Labbé. En plus de faciliter la réflexion et le choix finale du client, Visavie peut aussi aider la famille lors de la signature du bail et proposer des ressources fiables quant au déménagement ou la vente de la maison.

Le déménagement provoque beaucoup d’émotions. Il est essentiel que le choix de la résidence reflète le plus possible la personnalité de l’aîné. « D’où l’importance chez Visavie de rencontrer l’aîné à domicile avant de faire des propositions de résidences », indique la conseillère.

Choisir le meilleur environnement de vie 

« Peu importe les besoins physiques, psychologiques ou cognitifs, visiter les ainés à leur domicile offre des indices essentiels sur ce qu’ils chérissent, comment ils s’organisent à la maison et quels sont les éléments importants à leur bien-être. Ces indices nous guident dans la sélection d’une résidence qui saura convenir le plus parfaitement aux habitudes de vie de l’aîné, précise Julie Labbé.

Par exemple, certains aînés vont apprécier demeurer dans leur quartier. Ils ont développé un sentiment d’appartenance avec leur environnement. Ils ont besoin, poursuit la conseillère, de conserver leurs lieux de repères, tel que l’église ou le parc, et ce, même s’ils fréquentent moins ces endroits. « Ils aiment avoir accès à ces lieux qui font partie leur vie », insiste la conseillère.

Enfin, le choix de la résidence, des services désirés, des soins nécessaires et même du quartier influenceront le prix de la résidence. D’après la Société canadienne d’hypothèques et du logement (SCHL), c’est dans le secteur Sainte-Foy, Sillery, Saint-Augustin, Cap-Rouge que le prix moyen mensuel est le plus élevé au Québec.

Contactez-nous
Pour une consultation gratuite à votre demeure

Contactez-nous
Pour une consultation gratuite à votre demeure.

Contactez-nous